• Bienvenue sur Ski Grand Domaine !
  • Le forum a été mis à jour.
  • Un nouveau thème graphique a été mis en place.
  • Des annonces courtes seront diffusées ici.
Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
TSD6 de la Lune Bleue
#1
[Image: gallery_4692_2758_371926.jpg]


Au sommaire de ce reportage :
  1. Historique : l’aménagement de Saint-François 1650
  2. Le chantier du télésiège débrayable de la Lune Bleue
  3. Lune Bleue, entre ski propre et liaisons
  4. Ligne et infrastructures du télésiège de la Lune Bleue
  5. Lune Bleue, un appareil central remis à niveau pour une desserte de qualité


Historique : l’aménagement de Saint-François 1650

Les débuts de la station de 1650 et les téléskis du Lac Bleu et de la Lune

La station de Saint-François 1650 a ouvert pour la saison 1954-1955. On trouvait alors le téléski du Lac Bleu dans la zone qui est aujourd’hui le front de neige principal du quartier de 1650. Le téléski du Lac Bleu desservait une petite zone skiable depuis le pied de l’hôtel du même nom qui avait ouvert la même année. Cet appareil, construit par Montaz-Mautino était équipé d'une gare motrice de type B et la ligne était composée de pylônes tripodes identiques à ceux installés sur le téléski des Clochettes en 1950 au village de Saint-François sur Bugeon.

[Image: gallery_4692_2758_126452.jpg]
La gare aval du téléski du Lac Bleu avec l'hôtel du même nom en arrière-plan (D.R).

[Image: gallery_4692_2758_5326.jpg]
Vue sur la ligne depuis l'hôtel du Lac Bleu (D.R).

Quelques années plus tard, le téléski de la Lune est venu doubler le Lac Bleu sur un tracé plus court afin de desservir un espace dédié aux débutants. Pour l'occasion, les quatre premiers pylônes du téléski du Lac Bleu ont été remplacés par des ouvrages tubulaires afin de laisser de la place pour la piste de montée du téléski de la Lune.

[Image: gallery_4692_2758_36133.jpg]
Vue aérienne du front de neige de Saint-François 1650 à la fin des années 1950 (D.R).

[Image: gallery_4692_2758_384968.jpg]
Vue arrière des gares du téléski du Lac Bleu à gauche, et de la Lune à droite (D.R).

En 1963, le téléski du Lac Bleu a été remplacé par un autre appareil du même type sur un tracé largement rallongé vers l'amont afin d'agrandir l’espace skiable au-dessus de la station de 1650. En 1968, le téléski de la Lune est aussi remplacé par un autre appareil du même type, tandis que les éléments de appareil remplacé ont été réutilisés sur le nouveau téléski débrayable du Slalom. A cette époque-là, la gare aval du téléski du Lac Bleu était une station en treillis T100 Montaz-Mautino, tandis que la Lune était équipée d'une gare tubulaire (type T) produite par Poma.

[Image: gallery_4692_2758_123143.jpg]
Vue sur les départs des deux téléskis, avec la gare treillis Montaz-Mautino à gauche, et la station tubulaire Poma à droite (D.R).

En 1981, le télésiège du Mollaret a été construit un peu plus haut sur le front de neige de Saint-François 1650 afin de créer une alternative aux téléskis du Lac Bleu et de la Lune pour accéder aux autres remontées mécaniques situées sur le bas du domaine skiable.
Afin d'augmenter le débit des téléskis du Lac Bleu et de la Lune, leurs gares motrices ont été remplacées dans les années 1980 par Poma permettant de stocker un plus grand nombre de perches. Lac Bleu était équipé d'une gare H210 rallongée, et Lune d'une gare H210.

[Image: gallery_4692_2758_50335.jpg]
La gare du téléski du Lac Bleu.

[Image: gallery_4692_2758_119167.jpg]
La très longue file d'attente à la Lune. Ce cliché est révélateur de l’insuffisance de débit des deux téléskis.

[Image: gallery_4692_2758_217301.jpg]
La partie intermédiaire du téléski du Lac Bleu (D.R).

[Image: gallery_4692_2758_92612.jpg]
La partie haute du téléski du Lac Bleu (D.R).

Les files d'attente de plus en plus longues et le confort des téléskis du Lac Bleu et de la Lune ne convenaient plus à la clientèle. C'est pourquoi en 1996, l'exploitant a décidé de remplacer ces deux téléskis par un télésiège fixe sur un tracé direct vers le centre du domaine skiable depuis le front de neige principal de Saint-François 1650.


Le télésiège de la Lune Bleue

Le télésiège de la Lune Bleue a donc été construit en 1996 afin de remplacer les téléskis du Lac Bleu et de la Lune, totalement obsolètes et dépassés par leur importance. Lune Bleue rentre dans le programme d’investissements lancé par Rémy Loisirs ayant repris l'exploitation du domaine la même année. Ce nouveau télésiège montant plus bas que son prédécesseur du Lac Bleu, l'exploitant a décidé de récupérer les éléments des téléskis démontés pour les réimplanter sur le tracé du Rocher Blanc permettant de rejoindre le téléski de la Cote 2305 (construit en 1978) depuis le sommet de la Lune Bleue.
Malgré un débit bien plus important que les anciens téléskis, le télésiège de la Lune Bleue s'est révélé très rapidement lui aussi peu adapté à sa tâche. En effet, son débit ne suffisait pas, malgré son doublement en 2006 par le nouveau télésiège du Mollaret et le temps de montée reste trop long pour une desserte efficace du secteur.
Ainsi, après avoir rénové de nombreux axes du domaine tels que le Marquis, le Frêne ou encore le Mollaret, la SAGLAT est revenue moderniser le front de neige principal de 1650.

[Image: gallery_4692_2758_370189.jpg]
La gare aval (cliquez sur la photo pour consulter le reportage de Geofrider sur cette installation).

[Image: gallery_4692_2758_461874.jpg]
La ligne vue depuis la piste verte du Soleil (cliquez sur la photo pour consulter le reportage de Geofrider sur cette installation).

[Image: gallery_4692_2758_414292.jpg]
La gare amont (cliquez sur la photo pour consulter le reportage de Geofrider sur cette installation).


Le chantier du télésiège débrayable de la Lune Bleue

La modernisation du télésiège de la Lune Bleue était devenue une priorité de la SAGLAT à la fin des années 2000 car le temps d'attente au départ de cet appareil était trop long. Ainsi, le remplacement du télésiège de la Lune Bleue aurait dû se réaliser pour la saison 2008-2009 avec en plus une réorganisation du front de neige principal de Saint-François 1650. Cette réorganisation visait à raccourcir d'une soixantaine de mètres les téléskis du Slalom 1 & 2 afin de créer une nouvelle piste pour l'ESF avec un télécorde à la place des départs du Slalom, ainsi que de déplacer de quelques mètres le tracé de la route du front de neige afin d'avoir une place suffisante pour la gare aval de l'appareil remplaçant la Lune Bleue. Néanmoins, la mairie ayant déposé trop tard la demande de déviation de la route du front de neige, les travaux ont dû être reportés à l'été 2009.

Le chantier du nouveau télésiège débrayable de la Lune Bleue a commencé dès la mi-juillet 2009. La dépose de l'ancien télésiège commença le 18 juillet avec le démontage progressif des sièges et de leurs composants.

[Image: gallery_4692_2758_34662.jpg]
La gare aval et les premières éléments démontés des véhicules entreposés à son pied (photo prise à la mi-juillet 2009).

[Image: gallery_4692_2758_96800.jpg]
Le véhicule n°70, dépourvu de son assise et de son garde corps (photo prise à la mi-juillet 2009).

Début août, le câble a été démonté, suivi du démantèlement des têtes de l'ensemble des pylônes ainsi que la dépose des gares. Notons que seuls les pylônes 1, 14 et 15 ont été totalement démontés pour être remplacés.
En septembre, les équipes de terrassement se sont afférées à déplacer la route du front de neige afin de faciliter l'implantation de la gare aval du nouveau télésiège débrayable. Dans le même temps, une autre équipe travaillait à remodeler l'arrivée du télésiège afin de faciliter la dispersion des skieurs après les sorties des sièges.
Début novembre, les gares et les pylônes étaient posés, et la cordeline était tirée. Fin novembre, les sièges ont été mis en ligne, afin de pouvoir effectuer les essais. L'appareil a pu ouvrir à temps pour le début de la saison 2009-2010.

[Image: gallery_4692_2758_27375.jpg]
La gare aval (photo prise le 2 novembre 2009).

[Image: gallery_4692_2758_35788.jpg]
Autre vue de la gare aval (photo prise le 2 novembre 2009).

[Image: gallery_4692_2758_12930.jpg]
La cordeline en cours de tirage au niveau du pylône 2 (photo prise le 3 novembre 2009).

[Image: gallery_4692_2758_50100.jpg]
La ligne depuis la station (photo prise le 3 novembre 2009).

→ Retour sur la totalité du chantier sur les forums : http://www.remontees-mecaniques.net/foru...topic=5204


Lune Bleue, entre ski propre et liaisons

Le télésiège de la Lune Bleue est situé sur le front de neige de Saint-François 1650. Il permet de gagner le centre du secteur de la Cote 2305, d'où il est possible de rejoindre le secteur du Roc Noir via l'enchaînement des pistes vertes du Soleil et de l'Emeraude. De plus, la piste verte de la Route des Fermes donne accès au téléski du Rocher Blanc et à sa desserte qui comprend une piste bleue, un boardercross ainsi que la liaison vers le téléski débrayable de la Cote 2305. Toujours via la piste verte de la Route des Fermes, il est possible de rejoindre Valmorel ou le secteur de la Lauzière grâce au télésiège débrayable du Frêne.
Depuis 2013, la Lune Bleue dessert aussi le télésiège fixe du Soleil Rouge, du sommet duquel il est également possible de rejoindre le téléski de la Cote 2305, ce qui déleste le téléski du Rocher Blanc d'une partie des skieurs souhaitant atteindre cette partie du secteur.

Le télésiège de la Lune Bleue est donc un appareil central sur le secteur de la Cote 2305, et est ainsi très fréquenté durant les vacances scolaires. Il est donc possible de l'éviter pour rejoindre le secteur de la Cote 2305 depuis celui du Roc Noir avec l'enchaînement des télésièges du Marquis puis du Soleil Rouge. Depuis le front de neige de Saint-François 1650, la liaison avec le secteur du Roc Noir peut être effectuée grâce à la piste verte de liaison entre les stations de 1650 et de 1550, ou encore via les téléskis du Slalom et donc en évitant d'emprunter le télésiège de la Lune Bleue.

Au niveau ski propre, le télésiège de la Lune Bleue dessert la piste verte du Soleil qui est très largement utilisée par les débutants et les écoles de ski en complément des téléskis de la Sucette 1650 et du Slalom 1 et 2 situés sur le front de neige de Saint-François 1650. Enfin, ce télésiège donne aussi accès au Waouland, une piste parsemée d'obstacles naturels (bosses, tremplins...) très appréciée des enfants pour son côté ludique.

Résumons donc l’offre de ski offerte :
  • La piste verte du Soleil. Large boulevard longeant sur son intégralité le télésiège de la Lune Bleue, elle est très appréciée par les écoles de ski pour sa largeur et sa faible difficulté.
  • La piste verte de la Route des Fermes. Piste qui permet de rejoindre le départ du téléski du Rocher Blanc ou continuer jusqu’au télésiège du Frêne. Notons qu’elle croise cinq pistes très fréquentées.
  • La partie basse de la piste bleue de la Shogun, permettant de rejoindre le télésiège du Soleil Rouge. Le retour à la Lune Bleue s’effectue par l’enchaînement de la fin de la piste verte de l’Émeraude et de la piste verte du Lièvre.
  • Le Waouland.

[Image: gallery_4692_2758_184416.jpg]
Situation du télésiège de la Lune Bleue sur le plan des pistes de Saint-François-Longchamp.

En été, le télésiège de la Lune Bleue dessert une piste verte de VTT. Il n'ouvre qu'un ou deux jours par semaine, suivant un calendrier établi avant chaque début de saison estivale.

[Image: gallery_4692_2758_70283.jpg]
Situation du télésiège de la Lune Bleue sur le plan des chemins VTT et pédestres de Saint-François Longchamp.

Au niveau technique, nous retrouvons un télésiège débrayable importé des Etats-Unis. Les gares sont issues de Leitner-Poma, filiale de Poma aux USA. Notons que l'ensemble des fûts de l'ancien télésiège ont été réutilisés, à l’exception des pylônes 1, 14 et 15 qui datent de la reconstruction de l'appareil.


Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : LUNE BLEUE
Maître d'œuvre : CNA
Maître d'ouvrage : S.A. RÉMY LOISIRS
Exploitant : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 2009

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2800 personnes/heure
Débit à la descente : 475 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche
Ouverture : 9h00
Fermeture : 16h35 (16h50 à partir de février)

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1608 m
Altitude amont : 1998 m
Dénivelée : 390 m
Longueur développée : 1709 m
Longueur horizontale : 1633 m
Portée la plus longue : 136,98 m
Pente moyenne : 23,88 %
Pente maximale : 49 %
Temps de trajet : 5 minutes 49 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : Oméga Leitner-Poma
Diamètre de la poulie motrice et de la poulie retour : 4000 mm
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 565 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 147 bars
Tension nominale : 15 800 daN
Nombre de pylônes : 20

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 93
Type de véhicules : Arceau coudé
Masse à vide : 393 kg
Espacement : 7,71 secondes
Dispositif d'accouplement : Oméga T

Caractéristiques du câble (2009)

Fabricant : ARCELOR MITTAL
Diamètre : 42,50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x26 fils
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 296 mm
Pas de toronnage : 120 mm
Section du câble : 746 mm²
Section du toron : 124 mm²
Résistance à la rupture : 132 500 daN


Ligne et infrastructures du télésiège de la Lune Bleue

La gare aval

La gare aval du télésiège de la Lune Bleue est implantée en contrebas du téléski à perches fixe de la Sucette 1650 et toute proche des départs des téléskis du Slalom 1 & 2.
Au niveau technique, on retrouve une station retour-tension Oméga6, issue du constructeur américain Leitner-Poma. La tension du câble est effectuée grâce à deux vérins hydrauliques. Notons la présence d’un rail de stockage dans le prolongement des voies, permettant d’ôter ou de remettre un véhicule en marche avant.

[Image: gallery_4692_2758_681515.jpg]
La gare aval dans son environnement.

[Image: gallery_4692_2758_67418.jpg]
Vue de profil depuis la piste verte du Lièvre.

[Image: gallery_4692_2758_99580.jpg]
Vue de face.

[Image: gallery_4692_2758_39390.jpg]
Vue de trois quarts avant depuis la fin de la piste verte du Soleil.

[Image: gallery_4692_2758_28111.jpg]
Vue de profil.

[Image: gallery_4692_2758_157140.jpg]
Vue de trois quarts arrière.

[Image: gallery_4692_2758_181442.jpg]
Vue opposée.

[Image: gallery_4692_2758_206848.jpg]
L'embarquement.


La ligne

La ligne du télésiège de la Lune Bleue démarre par une pente relativement forte, visant à sortir du décaissement créé pour l'implantation de la gare aval. Le pylône 2 radoucit un peu l’inclinaison du câble qui reste assez constante ensuite. Sur cette portion, la ligne survole jusqu’au pylône 6 la piste verte du Soleil puis la longe sur le reste du parcours. Le pylône 11 annonce un replat, permettant au télésiège de passer en-dessous d’une ligne électrique à haute tension. Le pylône 13 imprime la montée finale vers la gare amont. Le pylône 15 radoucit un peu l’inclinaison du câble, qui est alors décroissante jusqu’à l’arrivée. Le pylône 20 remet le câble dans le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Poma a équipé la ligne de 20 pylônes, dont 17 supports et 2 compressions :
  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/4S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 8S/6S
  • P10 : 6S/4S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 12C/12C
  • P14 : 4S/4S
  • P15 : 8S/6S
  • P16 : 6S/6S
  • P17 : 8S/6S
  • P18 : 8S/6S
  • P19 : 6S/6S
  • P20 : 8S/8S

[Image: gallery_4692_2758_81896.jpg]
Retour sur le pylône 1.

[Image: gallery_4692_2758_187867.jpg]
P2.

[Image: gallery_4692_2758_272962.jpg]
Portée vers le pylône 3.

[Image: gallery_4692_2758_103751.jpg]
Portée vers le pylône 4.

[Image: gallery_4692_2758_92545.jpg]
P4.

[Image: gallery_4692_2758_137484.jpg]
P5.

[Image: gallery_4692_2758_137366.jpg]
Portée vers le pylône 6. Sur la gauche, la fin du Waouland.

[Image: gallery_4692_2758_84911.jpg]
P6.

[Image: gallery_4692_2758_72147.jpg]
Portée vers le pylône 7. Toujours sur la gauche, le tracé du Waouland.

[Image: gallery_4692_2758_159644.jpg]
P7.

[Image: gallery_4692_2758_366749.jpg]
Courte portée vers le pylône 8.

[Image: gallery_4692_2758_368451.jpg]
P8.

[Image: gallery_4692_2758_353793.jpg]
Portée vers le pylône 9.

[Image: gallery_4692_2758_2659.jpg]
P9.

[Image: gallery_4692_2758_517881.jpg]
Longue portée vers le pylône 10.

[Image: gallery_4692_2758_414973.jpg]
P10.

[Image: gallery_4692_2758_289428.jpg]
Portée vers le pylône 11.

[Image: gallery_4692_2758_408311.jpg]
P11.

[Image: gallery_4692_2758_214322.jpg]
Portée vers le pylône 12.

[Image: gallery_4692_2758_421046.jpg]
P12.

[Image: gallery_4692_2758_388544.jpg]
P13.

[Image: gallery_4692_2758_4195.jpg]
Courte portée vers le pylône 14.

[Image: gallery_4692_2758_27197.jpg]
P14.

[Image: gallery_4692_2758_373839.jpg]
Portée vers le pylône 15.

[Image: gallery_4692_2758_62491.jpg]
P15.

[Image: gallery_4692_2758_106977.jpg]
Portée vers le pylône 16.

[Image: gallery_4692_2758_289964.jpg]
P16.

[Image: gallery_4692_2758_336138.jpg]
Portée vers le pylône 17 et survol de la fin de la piste bleue de la Bartavelle.

[Image: gallery_4692_2758_171703.jpg]
P17.

[Image: gallery_4692_2758_212264.jpg]
Portée vers le pylône 18. Sur la gauche, le début du Waouland.

[Image: gallery_4692_2758_469960.jpg]
P18.

[Image: gallery_4692_2758_79661.jpg]
P20.


La gare amont

La gare amont est située à 1998 mètres d’altitude, en plein cœur du secteur de la Cote 2305. De ce point, il est possible de rejoindre la liaison avec Valmorel grâce au télésiège débrayable du Frêne ou de rallier le secteur du Roc Noir grâce à l'enchaînement des pistes vertes du Soleil et de l’Émeraude.
On retrouve ici une station Oméga6 assurant la mise en mouvement du câble. Tout comme en gare aval, un rail de maintenance circulaire a été installé dans le prolongement des voies, ce qui permet d'ôter un véhicule en marche avant.

[Image: gallery_4692_2758_95969.jpg]
Gare amont depuis la ligne.

[Image: gallery_4692_2758_169001.jpg]
Vue opposée.

[Image: gallery_4692_2758_198347.jpg]
Vue de profil.

[Image: gallery_4692_2758_338538.jpg]
Vue depuis la piste bleue de la Shogun.

[Image: gallery_4692_2758_49816.jpg]
La gare amont dans son environnement depuis le télésiège du Soleil Rouge.


Véhicules et pinces

Le télésiège de la Lune Bleue est équipé de sièges 6 places reliés au câble par une pince débrayable Oméga T.

[Image: gallery_4692_2758_360233.jpg]
Un siège en ligne.

[Image: gallery_4692_2758_56547.jpg]
Une pince en ligne.

[Image: gallery_4692_2758_161407.jpg]
Une pince vue de dessous.


Vues depuis les pistes

[Image: gallery_4692_2758_375849.jpg]
La ligne vue depuis le télésiège du Mollaret.

[Image: gallery_4692_2758_189017.jpg]
La fin de la ligne depuis la fin de la piste bleue de la Bartavelle. Sur la droite, nous apercevons le télésiège du Soleil Rouge.

[Image: gallery_4692_2758_52048.jpg]
La ligne, au niveau du pylône 16.

[Image: gallery_4692_2758_372880.jpg]
Vue arrière du pylône 16.

[Image: gallery_4692_2758_329820.jpg]
La ligne au passage en-dessous de la ligne électrique à haute tension depuis la piste verte du Soleil.

[Image: gallery_4692_2758_151421.jpg]
Vue sur la partie où la ligne a une hauteur de survol très faible.

[Image: gallery_4692_2758_333684.jpg]
La ligne, avec la station de Saint-François 1650 en arrière-plan.

[Image: gallery_4692_2758_90217.jpg]
Vue vers l’amont à proximité du pylône 6.

[Image: gallery_4692_2758_224086.jpg]
La ligne sortant du front de neige de Saint-François 1650.


Lune Bleue, un appareil central remis à niveau pour une desserte de qualité

Avec ce remplacement ô combien nécessaire, Saint-François-Longchamp tourne une nouvelle page de son histoire. Par le démontage du télésiège fixe de la Lune Bleue qui ne débitait plus assez, la SAGLAT a ainsi réussi à remettre à niveau le principal accès au domaine skiable depuis la station de Saint-François 1650 grâce à un appareil rapide, confortable et débitant. La construction de cette nouvelle installation a permis une réorganisation importante du front de neige principal de Saint-François 1650 afin de capter plus facilement les flux de skieurs voulant rejoindre le secteur central du domaine skiable.
La touche finale de ce réaménagement du domaine skiable a été donnée en 2013 avec la construction du télésiège du Soleil Rouge, qui permet d’agrandir le domaine skiable et d’éviter la Lune Bleue pour rejoindre Valmorel depuis le sommet du télésiège du Marquis situé sur le secteur du Roc Noir.

[Image: gallery_4692_2758_157537.jpg]
Lune Bleue, un télésiège débrayable rapide et confortable pour accéder au domaine skiable de Saint-François Longchamp depuis la station.

Je tiens à remercier Sid et Sébastien pour les clichés historiques.

Photos : Alspace, Sid et Sébastien
Texte, bannière et mise en page : Alspace
Date des photos (hors historique) : 10 mars 2014 et 10 février 2015.



N'hésitez pas à commenter, apporter vos photos ou déposer vos remarques diverses sur ce reportage. Souris
 
Répondre
  


Atteindre :


Browsing: 1 visiteur(s)