Ski Grand Domaine

Version complète : TKE1 du Montolivet et de la Rochette
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Voici un reportage sur :

[Image: gallery_4692_4520_8061.jpg]

Doucy Combelouvière et une petite station de ski située sur la commune de la Léchère. La commune de Doucy compte plusieurs hameaux et la station de Combelouvière.
Combelouvière est reliée au domaine skiable Le Grand Domaine (Valmorel / Saint-François Longchamp), on y compte environ 1500 lits.
Avant la station, Combelouvière était les alpages du village de Doucy.
Dans les années 70 (avant la création de Valmorel) il y avait déjà des téléskis sur les pentes. Au départ il y avait 3 téléskis pour arriver au sommet de l'actuel télésiège. Ensuite avec la création de Valmorel et de Combelouvière la liaison c'est développée avec la construction d'un télésiège pulsé avec train de sièges. Celui-ci a été remplacée par un débrayable 4 places.
La liaison entre Combelouvière et le domaine skiable de Valmorel se fait par un télésiège (TSD4 Combelouvière) et 2 téléskis (TK Charmettes et TKE de Montolivet ou Rochette). La totalité des appareils de Combelouvière sont gérés et exploités par le DSV.

Les téléskis à enrouleurs Doppelmayr de Montolivet et de la Rochette on été construit pendant l'été 1997, gros été sur Valmorel puisque la même année le TSD4B de l'Altispace voyait le jour. La construction de ces TKE est le fruit d'un lourd programme d'investissements de 4 ans (1997/2001) sur Valmorel. Ce programme à fait naitre le télésiège fixe de la Grande Combe, le TSD4B de l’Altispace, le téléski de Péclet (aujourd’hui déplacé) le télésiège du Roset et enfin le téléski du Prariond. Sur ces 4 ans, c'est au total 80 millions de francs qui seront investis uniquement pour l'amélioration des remontées mécaniques. Ces téléskis à enrouleurs remplacent un téléski débrayable sur un tracé différent. Devenu obsolète et ne répondant plus au critère de débit et de confort, le DSV a du se pencher sur le remplacement du dernier maillon de la chaine de liaison Doucy Combelouvière --> Valmorel.
On peut donc se demander pourquoi ne pas avoir mis un télésiège sur ce tracé. Plusieurs critères semblent alors montrer que le DSV a fait le bon choix. Tout d'abord la longueur de l’appareil, en effet elle est de 1361 mètres se qui fait long à la fois pour un TSF et à la fois pour un TKE. Etant donné que la liaison doit être la plus rapide possible sur Valmorel, le choix d'installer 2 téléskis de 800 personnes par heure chacun soit un débit total de 1600 p/h contre 650 p/h sur l'ancien téléski c'est avéré judicieux. En effet le temps de trajet est nettement plus rapide avec les téléskis car la vitesse d'exploitation est de 3 m/s alors qu'avec un télésiège fixe, elle ne serait que de 2.3 m/s.
L'attente aux téléskis étant très rarement de plus de 5 minutes le choix se voit encore justifié car un TSD aurait était surdimensionné pour le nombre de passages à la journée. De plus comme la plupart des appareils de liaison, l'affluence se fait par période en général le matin et en début d'après midi.

Au niveau des pistes les téléskis donnent accès à une pistes rouge : les Lanchettes, 3 pistes bleues : Montolivet, Tête Montolivet et les Guillots. Bien que les appareils servent principalement de liaison, les pistes qu'ils offrent sont très attrayantes notamment la piste bleue de Montolivet qui offre un bon dénivelé et une longueur convenable pour tout types de skieurs.

Situation sur le Grand Domaine :
[Image: gallery_4692_4520_75815.jpg]

Situation sur Valmorel / Doucy Combelouvière :
[Image: gallery_4692_4520_49746.jpg]

Caractéristiques techniques :
  • Nom de l'installation : Montolivet / Rochette
  • Exploitant : DSV
  • Constructeur : Doppelmayr
  • Année de construction : 1997
  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Altitude aval : 1551 m
  • Dénivelée : 255 m
  • Longueur développée : 1361 m / 1374
  • Pente maxi : 35 %
  • Débit : 800+800 = 1600 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 3m/s
  • Emplacement motrice : Aval
  • Puissance du moteur : 122 kW
  • Emplacement tension : Aval
  • Tension nominale : 35 daN
  • Pression nominale : 70 bars
  • Type de tension : Hydraulique
  • Diamètre du câble : 18 mm
  • Sens de montée : Droite / Gauche
  • Type d'embarquement : Face à la ligne
  • Nombre de pylônes : 16 / 17
  • Temps de Trajet : 7/8 Min
  • Type de véhicules : Enrouleur Doppelmayr MTDS25
  • Nombre véhicules : 202 / 210

La ligne :

[Image: _00001.jpg]

[Image: _00004.jpg]

Les gares aval :

[Image: _00005.jpg]

[Image: _00006.jpg]

[Image: _00007.jpg]

[Image: _00008.jpg]

[Image: _00009.jpg]

Les lignes

P1, S/C 2/2 :
[Image: _00010.jpg]

Vue vers les G1 :
[Image: _00011.jpg]

P2, 4S :
[Image: _00013.jpg]

Détail Balancier 4 supports :
[Image: _00014.jpg]

P3, S/C 2/2 :
[Image: _00015.jpg]

Détail d'un balancier support-compression 2S/2C :
[Image: _00016.jpg]

P4 :
[Image: _00017.jpg]

P5, S/C brin montant et compression brin descendant :
[Image: _00018.jpg]

P5 :
[Image: _00019.jpg]

P6 :
[Image: _00020.jpg]

P6 :
[Image: _00022.jpg]

P7 :
[Image: _00023.jpg]

P8 :
[Image: _00024.jpg]

Nous avons franchi la première partie de la ligne, la plus raide :
[Image: _00025.jpg]

P9 :
[Image: _00026.jpg]

P10 :
[Image: _00028.jpg]

P11 :
[Image: _00029.jpg]

P12 :
[Image: _00030.jpg]

P13 :
[Image: _00031.jpg]

P14 :
[Image: _00032.jpg]

P15 :
[Image: _00033.jpg]

P15 :
[Image: _00034.jpg]

P16, l'arrivée se rapproche :
[Image: _00035.jpg]

La gare amont du Montolivet et le P17 de la Rochette :
[Image: _00036.jpg]

La gare amont du Montolivet :
[Image: _00037.jpg]

[Image: _00038.jpg]

[Image: _00040.jpg]

La gare amont du TKE de la Rochette :
[Image: _00039.jpg]

Voilà, ainsi s'achève ce reportage sur ces remontées clef dans la liaison Combelouvière-Valmorel !

N'hesitez pas à poster vos commentaires/critiques !

A++
En fait le tracé n'était pas exactement le même. Le départ était sur la partie gauche de la piste (en arrivant des TK de Charmettes). En fait il montait tout le long de la piste. Le problème de ce TK est qu'il était raide et donc difficile pour les débutants. Et puis en Février il n'avait pas assez de débit. Lorsqu'il était en panne ou qu'il y avait trop de monde, les personnes pennaient le chemin d'été pour rejoindre le départ des Lanchettes.
[Image: gallery_4692_4520_276484.jpg]


Au sommaire de ce reportage :
  1. Historique : le téléski du Montolivet
  2. Montolivet-Rochette, liaison vers Valmorel
  3. Ligne et infrastructures des téléskis du Montolivet et de la Rochette
  4. Montolivet-Rochette, des téléskis essentiels


Historique : le téléski du Montolivet

La station de Doucy-Combelouvière ouvre ses portes à la fin des années 1960 avec la construction de quatre téléskis autour de l'actuelle piste du Chantemerle. Sur le front de neige de Combelouvière, on trouve alors deux téléskis dont un réservé aux débutants et l'autre dénommé "Combelouvière" desservant un autre remonte-pente. Le sommet du domaine skiable, situé à 1520 mètres d'altitude, est alors desservi par le difficile téléski débrayable des Échappeaux et accessible depuis la chaîne des deux autres appareils situés plus bas sur le domaine.

[Image: gallery_4692_4520_105271.jpg]
Multivue de Doucy-Combelouvière avec le téléski des Échappeaux en haut à gauche et en bas à droite. A droite, le téléski débutant et en bas à gauche le téléski de Combelouvière (D.R).

La station de Valmorel, située sur la commune des Avanchers, ouvre en décembre 1976 et se relie immédiatement à Doucy-Combelouvière. Un télésiège et un téléski sont construits du côté Valmorel et deux téléskis débrayables sur le versant de Doucy : les téléskis des Charmettes et du Montolivet. Depuis l'arrivée du téléski des Échappeaux, les skieurs peuvent rejoindre Valmorel grâce à l'enchaînement des téléskis débrayables des Charmettes puis du Montolivet. Ce dernier appareil permet de basculer sur Valmorel et de desservir une piste bleue le long de son tracé. Le téléski du Montolivet était très difficile car il remontait une pente très raide, avec des pointes à 70 % d'inclinaison. La liaison s'effectue alors comme aujourd'hui via le sommet de la Montagne de Tête (ou des Lanchettes).


Voici quelques caractéristiques techniques du téléski du Montolivet :

Caractéristiques administratives

TKD – Téléski à perches découplables : MONTOLIVET
Maître d'œuvre : DDE 73
Maître d'ouvrage : SRMV (Société des Remontées Mécaniques de Valmorel)
Exploitant : SRMV (Société des Remontées Mécaniques de Valmorel)
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1976
Année de démontage : 1997

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 650 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,9 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1450 m
Altitude amont : 1809 m
Dénivelé : 329 m
Longueur développée : 1390 m
Portée la plus longue : 163 m
Pente maximale : 70 %
Temps de trajet : 5 minutes 57 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : T.100 D.A
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 74 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 13
Nombre de virages : 2

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télesopiques
Nombre de véhicules : 124
Masse à vide : 12 kg
Espacement : 5 secondes

[Image: gallery_4692_4520_169571.jpg]
Vue aérienne de la gare aval du téléski du Montolivet en 1982 (© cliché IGN).

[Image: gallery_4692_4520_278408.jpg]
Vue aérienne de la gare amont du téléski du Montolivet en 1982 (© cliché IGN).

Néanmoins, la chaîne des trois premiers téléskis au départ de Combelouvière est trop longue et l'exploitation reste aléatoire du fait de la faible altitude où se trouve la station de Doucy (1256 mètres). C'est pourquoi en 1985 les téléskis ont été remplacés par le télésiège trois places de Combelouvière.
L'année suivante, le téléski des Charmettes a été doublé par un deuxième téléski débrayable puis en 1987 le télésiège de Combelouvière a évolué en télésiège débrayable 4 places.

[Image: gallery_4692_4520_123176.jpg]
Plan des pistes de Valmorel dans les années 1990. Le tracé J représente le téléski du Montolivet, le I les téléskis des Charmettes et le B le télésiège de Combelouvière.

En 1997, le téléski du Montolivet a été remplacé par deux téléskis à enrouleurs sur un tracé différent. Ce remplacement a permis d'augmenter le débit et d'améliorer la liaison avec Valmorel depuis Doucy en installant des appareils sur un tracé moins pentu qu'auparavant.

[Image: gallery_4692_4520_137285.jpg]
Un massif de la gare aval et le début du tracé de l'ancien téléski du Montolivet en 2016.

[Image: gallery_4692_4520_181378.jpg]
Un massif de l'un des pylônes du téléski du Montolivet, probablement du huitième ouvrage.


Montolivet-Rochette, liaison vers Valmorel

Les téléskis du Montolivet et de la Rochette sont situés sur le secteur des Lanchettes, à proximité des arrivées des téléskis des Charmettes venant de Doucy-Combelouvière et de la télécabine de Celliers partant du village éponyme. Montolivet-Rochette desservent une piste bleue proposant une jolie vue vers la vallée de la Tarentaise : la piste bleue du Montolivet. Néanmoins, cette piste étant peu mise en valeur à cause de la lenteur des téléskis, elle reste peu fréquentée.

Montolivet-Rochette assurent également la liaison vers Valmorel ainsi que le secteur de Beaudin depuis Doucy et Celliers. L'accès à la station de Valmorel se fait via la piste rouge des Lanchettes ou par l'enchaînement des pistes des Guillots, Gelaz Traverse et des Traverses. Depuis la piste bleue des Guillots, les téléskis de l'Arenouillaz et le télésiège de la Biollène sont accessibles et permettent de basculer sur le secteur de la Madeleine ainsi qu'à la liaison avec Saint François Longchamp.
Les téléskis du Montolivet et de la Rochette ne remontant pas jusqu'au sommet des Lanchettes, il est nécessaire d'emprunter le télésiège des Lanchettes ou le téléski à enrouleurs de Gelaz pour rejoindre le restaurant d'altitude "Les Vaches Oranges".

[Image: gallery_4692_4520_30740.jpg]
Situation des téléskis du Montolivet et de la Rochette sur le plan des pistes de Valmorel.


Voici donc les caractéristiques de ces téléskis :

Caractéristiques administratives

TKE-Téléskis à enrouleurs : MONTOLIVET | ROCHETTE
Maître d'œuvre : CETARM 73
Maître d'ouvrage : SRMV (Société des Remontées Mécaniques de Valmorel)
Exploitant : DSV (Domaine Skiable de Valmorel)
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 1997

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne (Transport simultané d’un adulte et d’un enfant autorisé)
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3 m/s
Sens de la montée : Par la droite | Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1550 m
Altitude amont : 1801 m
Dénivelé : 251 m
Longueur développée : 1361 m | 1374 m
Pente maximale : 35 %
Temps de trajet : 7 minutes 34 secondes | 7 minutes 38 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : MTDS
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 90 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 7500 daN
Pression nominale : 93 bars
Diamètre de la poulie motrice : 2300 mm
Diamètre de la poulie retour : 2500 mm
Nombre de pylônes : 16
Largeur de la voie : 2,50 m

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 202 | 208
Types de véhicules : Perche à enrouleurs MTDS25
Espacement : 4,5 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince fixe

Caractéristiques du câble

Année de pose : 1997 | 2009
Fabricant : TREFILEUROPE | C.Y.A.E.S.A
Diamètre : 18 mm
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Textile compacté | Textile
Composition : 6x7 fils
Pas de câblage : 125 mm | NR
Pas de toronage : 58 mm | NR
Section du câble : 120 mm² | 121 mm²
Section du toron : 20 mm² | NR
Résistance à la rupture : 21 930 daN | NR

* NR : Donnée non renseigée.


Ligne et infrastructures des téléskis du Montolivet et de la Rochette

Les gares aval

Les gares aval des téléskis du Montolivet et de la Rochette sont situées à 1550 mètres d’altitude, à proximité des arrivées des téléskis des Charmettes et de la télécabine de Celliers.
Nous retrouvons ici des stations motrices-tension MTDS fournies par Doppelmayr.

[Image: gallery_4692_4520_168850.jpg]
Les gares aval vues depuis l'ancien snowpark du Montolivet. On remarque en arrière-plan les arrivées des téléskis des Charmettes.

[Image: gallery_4692_4520_153708.jpg]
Vues de plus près.

[Image: gallery_4692_4520_59574.jpg]
Vues de trois quarts arrière.

[Image: gallery_4692_4520_396371.jpg]
Vues de trois quarts avant. On remarque en arrière-plan l'arrivée de la télécabine de Celliers.

[Image: gallery_4692_4520_371692.jpg]
La gare aval du téléski du Montolivet vue de profil.

[Image: gallery_4692_4520_5485.jpg]
La gare aval du téléski du Montolivet vue de trois quarts arrière.

[Image: gallery_4692_4520_214558.jpg]
Les gares vues de trois quarts arrière.

[Image: gallery_4692_4520_142447.jpg]
Vues de l'arrière.

[Image: gallery_4692_4520_217055.jpg]
La gare aval du téléski de la Rochette vue de trois quarts arrière.

Au niveau technique, les gares aval assurent la mise en mouvement et la tension des câbles. Les blocs moteurs-réducteurs sont placés directement sous les poulies.
Les ensembles sont montés sur des lorries reliés à un vérin hydraulique qui assurent la tension des lignes. Les vérins sont contrôlés chacun par une centrale hydraulique.

[Image: gallery_4692_4520_237383.jpg]
Le bloc moteur du téléski de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_338777.jpg]
Le réducteur du téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_385130.jpg]
La poulie motrice du téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_246815.jpg]
Le vérin hydraulique qui assure la tension de la ligne du téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_69770.jpg]
La centrale hydraulique du téléski de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_378624.jpg]
Les gares aval vues des lignes.


Les lignes

Les lignes des téléskis du Montolivet et de la Rochette commencent par une section assez plane jusqu'aux premiers pylônes qui impriment une courte pente. Les lignes redeviennent plates entre les pylônes 2 et 4. On reprend la montée à partir des pylônes 4 jusqu'aux ouvrages 15 où la pente est assez forte. Nous croisons même la piste bleue Retour Combelouvière entre les pylônes 5 et 6. Notons que cette longue montée est entrecoupée par quelques petits palliers. Après les pylônes 15, la pente est quasiment nulle jusqu'aux arrivées situées après les pylônes 16 pour Montolivet et 17 pour Rochette.

Doppelmayr a ainsi équipé la ligne de 16 pylônes sur Montolivet et 17 ouvrages pour la Rochette :
    Montolivet | Rochette
  • P1 : C+2S+C/C+2S+C | C+2S+C/C+2S+C
  • P2 : 4S/4S | 4S/4S
  • P3 : C+2S+C/C+2S+C | C+2S+C/C+2S+C
  • P4 : C+2S+C/C+2S+C | C+2S+C/C+2S+C
  • P5 : 2C+2S+2C/4C | 2C+2S+2C/4C
  • P6 : 4S/4S | 4S/4S
  • P7 : 2C+2S+2C/2C+2S+2C | 2C+2S+2C/2C+2S+2C
  • P8 : 4S/4S | 4S/4S
  • P9 : 4S/4S | 4S/4S
  • P10 : 4S/4S | 4S/4S
  • P11 : 4S/4S | 4S/4S
  • P12 : C+2S+C/C+2S+C | C+2S+C/C+2S+C
  • P13 : C+2S+C/C+2S+C | C+2S+C/C+2S+C
  • P14 : 6S/6S | 6S/6S
  • P15 : 4S/4S | 4S/4S
  • P16 : C+2S+C/C+2S+C | 6S/6S
  • P17 (seulement Rochette) : 6S/6S

[Image: gallery_4692_4520_170527.jpg]
Les lignes vues depuis la gare amont de la télécabine de Celliers.

[Image: gallery_4692_4520_423781.jpg]
P1.

[Image: gallery_4692_4520_49375.jpg]
Portée vers les pylônes 2.

[Image: gallery_4692_4520_340317.jpg]
P2.

[Image: gallery_4692_4520_366693.jpg]
Portée vers les pylônes 3.

[Image: gallery_4692_4520_150327.jpg]
P3.

[Image: gallery_4692_4520_258780.jpg]
Portée vers les pylônes 4.

[Image: gallery_4692_4520_450689.jpg]
P4.

[Image: gallery_4692_4520_7404.jpg]
Portée vers les pylônes 5.

[Image: gallery_4692_4520_242679.jpg]
P5.

[Image: gallery_4692_4520_441389.jpg]
Portée vers les pylônes 6 et croisement avec la piste bleue Retour Combelouvière.

[Image: gallery_4692_4520_174029.jpg]
P6.

[Image: gallery_4692_4520_290650.jpg]
Portée vers les pylônes 7.

[Image: gallery_4692_4520_290498.jpg]
P7.

[Image: gallery_4692_4520_496536.jpg]
Portée vers les pylônes 8.

[Image: gallery_4692_4520_314914.jpg]
P8.

[Image: gallery_4692_4520_283041.jpg]
Portée vers les pylônes 9.

[Image: gallery_4692_4520_197891.jpg]
P9.

[Image: gallery_4692_4520_138611.jpg]
Le pylône 9 du téléski de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_98180.jpg]
P10.

[Image: gallery_4692_4520_442394.jpg]
Portée vers les pylônes 11.

[Image: gallery_4692_4520_262160.jpg]
P11.

[Image: gallery_4692_4520_185357.jpg]
Portée vers les pylônes 12.

[Image: gallery_4692_4520_313113.jpg]
P12.

[Image: gallery_4692_4520_403272.jpg]
Portée vers les pylônes 13.

[Image: gallery_4692_4520_92083.jpg]
P13.

[Image: gallery_4692_4520_414765.jpg]
Portée vers les pylônes 14.

[Image: gallery_4692_4520_276340.jpg]
P14.

[Image: gallery_4692_4520_417840.jpg]
P15.

[Image: gallery_4692_4520_440628.jpg]
Portée vers le pylône 16 du téléski de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_215473.jpg]
Le pylône 16 du téléski de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_370328.jpg]
Le pylône 16 du téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_351617.jpg]
Portée vers le pylône 17 du téléski de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_364754.jpg]
P17.


Les gares amont

Les gares amont sont situées à 1801 mètres d’altitude, au sommet des pistes bleues du Montolivet et des Guillots.
Nous retrouvons des stations retour fixes.

[Image: gallery_4692_4520_460445.jpg]
La gare amont du téléski du Montolivet vue de la Rochette.

[Image: gallery_4692_4520_275722.jpg]
Vue arrière de la gare amont du téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_231813.jpg]
Vue de trois quarts arrière.

[Image: gallery_4692_4520_203740.jpg]
Vue de trois quarts avant en partant vers la piste bleue du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_308562.jpg]
La gare amont du téléski de la Rochette vue de l'aire de lâcher des perches.

[Image: gallery_4692_4520_283110.jpg]
La gare amont du téléski de la Rochette vue de trois quarts avant.

[Image: gallery_4692_4520_218322.jpg]
Zoom sur la gare amont du téléski de la Rochette depuis la piste bleue de la Tête Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_261788.jpg]
Les gares amont vues depuis le télésiège des Lanchettes.


Véhicules et pinces

Les téléskis du Montolivet et de la Rochette sont équipés respectivement de 202 et 208 perches à enrouleurs MTDS25.
Les agrès sont accouplés au câble par des pinces fixes.

[Image: gallery_4692_4520_298643.jpg]
Une perche en ligne sur le téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_198659.jpg]
Une suspente et une pince.


Autres vues...

[Image: gallery_4692_4520_161271.jpg]
La zone de lâcher des perches du téléski du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_409085.jpg]
La fin des lignes des téléskis du Montolivet et de la Rochette vues de la piste bleue du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_353238.jpg]
Les pylônes 14 et 15.

[Image: gallery_4692_4520_97784.jpg]
Vue vers les pylônes 9 et 10.

[Image: gallery_4692_4520_328642.jpg]
Vue vers l'aval depuis le même endroit.

[Image: gallery_4692_4520_41271.jpg]
Les lignes jusqu'aux pylônes 4.

[Image: gallery_4692_4520_91621.jpg]
Les lignes à partir du pylône 4.

[Image: gallery_4692_4520_253643.jpg]
De plus bas.

[Image: gallery_4692_4520_257085.jpg]
Vue vers l'amont depuis l'ancien snowpark du Montolivet.

[Image: gallery_4692_4520_475070.jpg]
Les lignes jusqu'aux pylônes 1.

[Image: gallery_4692_4520_250370.jpg]
Les lignes depuis l'arrivée de la télécabine de Celliers.


Montolivet-Rochette, des téléskis essentiels

Les téléskis du Montolivet et de la Rochette sont les seuls appareils qui permettent aux skieurs de Doucy et de Celliers de remonter vers Valmorel et le Grand Domaine. Par rapport à l'ancien téléski du Montolivet, ils ont permis d'augmenter le débit et de faciliter la montée pour les skieurs débutants. Néanmoins, la vitesse n'étant pas très élevée, le temps de montée reste assez long et ne met pas en valeur le versant de Doucy-Combelouvière.
Afin d'améliorer la liaison avec Valmorel, les téléskis du Montolivet et de la Rochette devraient être remplacés à l'horizon 2022 par un télésiège débrayable. Par la même occasion, les téléskis des Charmettes devraient disparaîte. Affaire à suivre...

[Image: gallery_4692_4520_434878.jpg]
Montolivet-Rochette, deux longs téléskis assurant la liaison avec Valmorel.

Bannière, texte et mise en page : Alspace
Photos (hors historique) : Alspace
Dates des photos : 09 et 11 février 2015, 20 juillet 2016 et 25 décembre 2017.
Reportage refondu entièrement au lien suivant : http://forums.skigranddomaine.net/thread...ml#pid3390 (message #3 de ce sujet).

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, photos supplémentaires, remarques diverses et questions sur ce reportage. Souris

-------------------------------------

Historique du reportage :
Reportage initial : mai 2008 (par Jéjé)
Première refonte : avril 2018.